AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When you're too in love to let it go Ҩ Alice

Aller en bas 
AuteurMessage
Camille Young

avatar

♘ MESSAGES : 254
♘ PSEUDONYME : yesterday.
♘ CRÉDITS : avatar (yesteday.), gif (tumblr) & song (...)
♘ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2012

EYE OF THE TIGER.
Répertoire:

MessageSujet: When you're too in love to let it go Ҩ Alice   Dim 17 Juin - 22:28

Martin LUTHER-KING a écrit:
“Rien n’est plus tragique que de rencontrer un individu à bout de soufflé, perdu dans le labyrinthe de la vie.”
La pluie tombait dru sur Tulsa, laissant les rues complètement désertes de même que la plupart des restaurants et bars de la ville. Etrangement lors de forte pluie les gens préféraient rester chez eux plutôt que de sortir, ne serais-ce qu’un orteil dehors. Pourtant la pluie n’est que de l’eau, rien de plus. De l’eau qui a été évaporé grâce au soleil & qui forme des nuages suite à la condensation de la vapeur d’eau, pour terminer sa course sous forme de fine goutte de pluie. Un cycle de l’eau basique quoi. Seulement, cela avait des conséquences considérables sur les habitudes des habitants. Mettez une ville sous une forte pluie, vous pouvez être sûr que plus personne ne sait conduire. Camille était une exception à la règle, il aimait généralement se balader sous la pluie, y trouvant même du réconfort. Mais, aujourd’hui était bien loin de cette réalité. Cela faisait d’ailleurs plusieurs minutes qu’il marchait dessous sans savoir vraiment où il allait. La journée avait été particulièrement longue & particulièrement mauvaise. Il y a des jours où on se dit qu’on aurait mieux fait de ne pas se lever finalement & bien c’était un jour exactement comme ça. Il se demandait même s’il ne ferait pas mieux d’annuler son rendez-vous avec Alice parce qu’au vu de la journée absolument horrible qu’il avait eu, elle ne pouvait se finir que d’une seule manière & c’était dans un bain de sang.

Réussissant à allumer une cigarette malgré la pluie, il resta devant le pub où il avait donné rendez-vous à son amie & profita de la première et unique bouffée de cette cigarette, ses muscles commencèrent à se détendre rapidement après, pourtant son état interne n’avait pas changé. Il avait spécialement envie de rentrer chez lui, boire un verre, mettre du Bon Iver & dessiner, c’était son moyen de se changer les idées après une journée particulièrement pourries. Seulement, connaissant la situation dans laquelle se trouvait l’avocate il ne pouvait se résoudre à reporter cette sortie qu’ils avaient planifiés depuis bien longtemps déjà. L’univers quant à lui continuait à s’acharner avec un malin plaisir sur l’anglais qui regarda le bout de sa cigarette se faire noyer sous l’averse, ne laissant plus qu’une espèce d’éponge informe entre ses doigts. Désespéré, il le fourra dans la poche de sa veste & passa la porte du bar trempé. Un rapide regard vers lui, le barman observait surtout les traces que le jeune homme laissait sur son passage jusqu’au bar, à lui seul il aurait pu remplir une baignoire avec l’eau qu’il laissait derrière. « Un whisky s’il-vous plait. » A peine le verre sur le bar, que le liquide ambré passait déjà par les lèvres de Camille, d’une traite il vida le verre pour en recommander un autre qu’il embarqua jusqu’à une table au fond du bar pour attendre plus confortablement. Quitte à tremper le sol du bar, autant tremper aussi les bancs. Il laissa sa rage lentement descendre alors que l’alcool commençait à se répandre pleinement dans son corps & que ses doigts s’attaquaient à casser les cacahuètes avec vigueur. Le vieux jukebox en fond sonore, il travailla sans cesse sur ces arachides durant une quinzaine de minute avant d’être parfaitement calmer. Il remit une de ses mèches de cheveux trempés en place & bu une petite gorgée de son deuxième verre.


_________________

IS THIS THE WAY IT'S REALLY GOING DOWN? IS THIS HOW WE SAY GOODBYE? SHOULD'VE KNOWN BETTER WHEN YOU CAME AROUND THAT YOU WERE GONNA MAKE ME CRY IT'S BREAKING MY HEART TO WATCH YOU RUN AROUND 'CAUSE I KNOW THAT YOU'RE LIVING A LIE THAT'S OKAY BABY 'CAUSE IN TIME YOU WILL FIND. WHAT GOES AROUND COMES ALL THE WAY BACK AROUND
WHAT GOES AROUND COMES AROUND - justin timberlake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper

avatar

♘ MESSAGES : 49
♘ PSEUDONYME : CLUMSY/Amy
♘ CRÉDITS : (c) .
♘ DATE D'INSCRIPTION : 03/06/2012

MessageSujet: Re: When you're too in love to let it go Ҩ Alice   Mer 27 Juin - 17:03

Cette journée avait mal commencé. Avocate commise d’office, Alice avait du plaider ce matin. Elle avait perdu. Elle détestait de perdre. Plus que tout. Ce n’était pas dans sa nature de perdre. Ca l’était encore moins quand elle savait que son travail avait été bien fait et que l’issue du procès avait été établie bien avant que le dossier lui soit transmis. Alice était probablement le seul avocat de la ville, qui avait réussi à rester impartiale dans la guerre que se menait les Greasers et les Socks, guerre futile selon elle. Mais la plupart des magistrats de la ville n’était pas dans son cas. La plupart avait pris parti, taisant leur serment et l’idée de justice pour laquelle se battait Alice. Une chose est sûre. Elle ne resterait pas les mains croisées. Dès demain, un recours sera formé. Elle le ferait ce soir, si elle n’avait pas donné rendez vous à Camille. Ces derniers temps, son métier était tout ce qu’il lui restait et elle s’y perdait corps et âme. Certains jours, il lui permettait d’oublier l’état catastrophique de sa vie privée. D’autres jours, comme aujourd’hui, il ne faisait que lui rappeler à quel point elle était seule. L’orage qui grondait depuis ce matin n’avait pas permis de calmer son humeur. Bien au contraire.


Sa jupe était trempée et il y avait de fortes chances que ses escarpins soient détruits, mais elle avait promis à Camille d’être là alors elle tiendrait parole et puis elle avait bien besoin d’un verre. De deux. Peut être même de dix. Elle avait toujours arboré les alcooliques, mais au vue de l’état de son mariage, elle les comprenait de plus en plus. Entrant dans le bar, elle repéra rapidement son ami et s’empressa de s’installer devant lui. Retirant sa veste, elle attrapa le verre face à Camille et l’avala d’une traite. Laissant le gout du whisky lui bruler la gorge, elle releva finalement le regard vers le jeune homme. « Bonsoir officier. » Un sourire s’étira sur son visage tandis qu’elle faisait signe au barman de remettre une tournée. Ses cheveux dégoulinaient, laissant des traces sur sa chemise. « T’as ta tête des mauvais jours. Une avocate super sexy a encore fait libérer un des méchants garçons que t’as mis en prison ? » demanda-t-elle avec un sourire moqueur. Ca avait toujours été un sujet de désaccord entre les deux. C’est comme ça que tout avait commencé d’ailleurs. Elle avait aidé un homme à sortir de prison, homme que Camille avait mis en prison. Il l’avait méprisé. Elle s’en était amusée. « Ou alors c’est la jolie brune qui n’a pas rappelé ? »

_________________

    « I don't ever want to let you down. I don't ever want to leave this town. » .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Young

avatar

♘ MESSAGES : 254
♘ PSEUDONYME : yesterday.
♘ CRÉDITS : avatar (yesteday.), gif (tumblr) & song (...)
♘ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2012

EYE OF THE TIGER.
Répertoire:

MessageSujet: Re: When you're too in love to let it go Ҩ Alice   Sam 30 Juin - 22:50

THE FRAY - happiness a écrit:
“Happiness is a firecracker sitting on my headboard
Happiness was never mine to hold
Careful child, light the fuse and get away
‘Cause happiness throws a shower of sparks”
A peine avait-elle posé un pied dans le bar que tous les garçons la suivaient déjà du regard. C'était tout simplement Alice, dans toute sa splendeur. Elle avait beau être complètement trempée, dégoulinante, cela n'enlevait rien à son charme. D'ailleurs s'il y avait bien une chose qui n'avait pas changé depuis qu'il la connaissait c'était ça. A chaque fois qu'elle traversait le commissariat de police, tous les hommes la regardaient avec une grande insistance. Il serait faux de dire que Camille n'avait pas été comme eux au début, lui aussi s'était retourné sur son passage, lui aussi s'était dit qu'il aimerait bien la connaître un peu plus. Seulement lorsqu'elle s'était pointée devant son bureau exigeant de parler à son client, il avait rapidement changé d'avis lorsqu'il avait compris qu'elle n'allait pas rendre son travail plus facile, bien au contraire. Si lui mettait les gens derrières les barreaux, elle les faisait sortir & bien souvent ils se retrouvaient l'un contre l'autre. Bien qu'elle en rigolait, pendant longtemps Camille la trouva absolument insupportable. Il fallut attendre un procès où ils travaillèrent enfin côté à côté plutôt que contre pour commencer à réellement apprécier l'avocate.

S'avançant sans se retourner, elle se dirigea derechef vers l'anglais qui lui affichait déjà un petit sourire, si sa journée avait une catastrophe, il appréciait de voir un visage familier & se dit que finalement elle ne finirait pas en bain de sang. S'ils leurs arrivaient régulièrement de se disputer à propos de diverses affaires, ce soir il n'avait pas du tout la force de se battre contre elle ni contre n'importe qui d'ailleurs. Il aurait déjà assez de mal à trainer sa pauvre carcasse jusqu'à son appartement & finirait probablement par s'endormir complètement habillé. Enfin pour l'instant, l'avocate avala d'une traite le verre de whisky qui se trouvait devant Camille avant de le saluer. Si lui avait l'air pathétique, elle n'était guère mieux avec ses habits complètement trempés, bien que ça n'empêchait pas les hommes du bar de continuer à l'observer sans aucune gêne. D'ailleurs le jeune officier ne put s'empêcher de lancer un regard insistant vers eux alors qu'arrivait déjà la deuxième tournée. Il prit un instant pour observer la jeune femme, ses cheveux étaient complètement trempés & tombait en cascade sur ses épaules laissant alors deviner la couleur de ses sous-vêtements à travers sa chemise. Elle avait les yeux fatigués, les traits légèrement tirés par une longue journée, pourtant elle ne perdait aucunement de son charme. « Bonsoir chère avocate. » Dit-il en souriant tout en portant son verre à ses lèvres. « Non simplement le cas typique de l'avocate super sexy. C'est une espèce tenace ma parole ! » Il fit alors semblant de s'offusquer avant de lâcher un petit rire. Sa journée avait été horrible pour diverses raisons, comme le fait que sa moto ne veuille plus démarrer (bien qu'il ai fait toutes les vérifications possibles à sa connaissance), le fait que sa tentative d'homicide se soit transformé en un homicide, et sa mère ayant décidé de l'appeler pour parler de son défunt père. Camille avait d'ailleurs rapidement fait comprendre à sa mère que s'il était mort c'était pour le bien de tous & qu'il n'était qu'un connard de première qui avait gagné sa place dans le cimetière. Après ce coup de fil, sa journée avait semblé n'être qu'une succession d'emmerde. Il avait passé tellement de temps & d'années à se reconstruire, à devenir l'homme qu'il est aujourd'hui qu'il ne pouvait supporter d'évoquer son géniteur car il n'était que ça, le gars qui avait apporté le spermatozoïde nécessaire à sa création & il ne serait jamais que ça. Le titre de père se méritait & il l'avait rendu impossible à atteindre dès les premiers souvenirs de l'anglais.

Pourtant au souvenir de cette pénible conversation avec sa mère, le jeune homme ne fit rien si ce n'est garder un petit sourire sur le visage, il sonnait faux mais, il ne pouvait se résoudre de parler de ça. Il ne l'avait jamais fait & ne préférait pas en parler. Les cicatrices le faisaient pour lui. Tripotant celle se trouvant sur sa pomme de main, avec son pouce, il ne commenta guère plus sa journée. De toute façon le trentenaire estimait que son amie avait déjà assez de problèmes comme ça. « Et toi alors, un adorable officier de police a encore mit un de tes clients derrières les barreaux ? » C'était une petite pique, rien de bien méchante, il lui rendait la pareille. « Non franchement, tu as l'air d'avoir passé une mauvaise journée toi aussi. Un bon burger bien riche avec des frites te remonterait le moral ? J'offre. » Dont la principale utilité serait à l'heure actuelle d'éponger l'alcool.


Spoiler:
 

_________________

IS THIS THE WAY IT'S REALLY GOING DOWN? IS THIS HOW WE SAY GOODBYE? SHOULD'VE KNOWN BETTER WHEN YOU CAME AROUND THAT YOU WERE GONNA MAKE ME CRY IT'S BREAKING MY HEART TO WATCH YOU RUN AROUND 'CAUSE I KNOW THAT YOU'RE LIVING A LIE THAT'S OKAY BABY 'CAUSE IN TIME YOU WILL FIND. WHAT GOES AROUND COMES ALL THE WAY BACK AROUND
WHAT GOES AROUND COMES AROUND - justin timberlake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When you're too in love to let it go Ҩ Alice   

Revenir en haut Aller en bas
 
When you're too in love to let it go Ҩ Alice
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» love and hate
» Habbo Love 2007 = Pourrave
» all you need is love
» Le clip love game :)
» Manifestation au resto love love.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tulsa, Oklahoma. :: Centre-ville.-
Sauter vers: